Bien Construire Ma Future Maison

Un nouveau PTZ en 2018

PTZ 2018Le PTZ, ou prêt à taux zéro, connait un grand succès depuis son instauration, et surtout depuis sa dernière mouture, mise en place par Emmanuelle Cosse lors de son mandat au ministère du Logement.

Si le nouveau gouvernement a annoncé la reconduction du PTZ en 2018, il a également précisé que le dispositif sera restreint aux zones tendues, c’est-à-dire où la demande de logement est la plus forte et l’offre la plus basse. Précisions.

 

Le PTZ, un prêt à taux zéro pour les primo-accédants

Le PTZ est un prêt à taux zéro réservé aux primo-accédants (non propriétaires de leur résidence principale depuis au moins 2 ans, sous conditions de ressources), qui peut financer jusqu’à 40 % de l’achat d’une maison neuve avec ou sans le terrain qui va avec.

Le PTZ en vidéo

Le PTZ a rencontré un succès croissant depuis sa mise en place, prévue au départPTZ 2018 jusqu’au 31 décembre 2017. En 2016, 120 000 ménages en ont bénéficié (contre 60000 en 2015), dans une conjoncture favorable au marché de la maison individuelle (+12,9% sur un an en juin 2017). 142 000 maisons individuelles en secteur diffus ont été vendues dans la même période (contre 133 600 l’année précédente).

Cette aide de l’Etat à l’accession à la propriété, notamment des jeunes, semble remplir son objectif de participer à la relance de la construction. Son coût annuel s’élève à 360 millions d’euros annuels.

Un nouveau PTZ en 2018

Le ministère de la Cohésion des territoires a récemment présenté son budget pour le Logement en 2018. Celui-ci induit divers changements, de manière à économiser 1,7 milliard d’euros. Parmi les mesures envisagée, la reconduction du PTZ en 2018 dans une nouvelle version ciblant les zones dites tendues, où la pression foncière est la plus forte, et où a demande est plus importante que  l’offre.

Le PTZ en 2018 conserverait les mêmes critères d’attribution sauf pour ce qui concerne le zonage. Jusqu’à présent, il était possible d’obtenir un PTZ dans n’importe quelle région, avec des conditions différents en fonction de la densité et de la pression foncières des unes et des autres.

Le PTZ en 2018 sera réservé aux zones tenues, où les besoins en logements sont les plus criants. Les zones C et B2 sont donc exclues du dispositifs pour les achats dans le neuf.

PTZ en 2018

 

Le nouveau PTZ contesté par les professionnels

Si elles sont effectivement moins denses, ces zones B2 et C (en blanc et en bleu sur la carte) rassemblent cependant plus de 34 000 communes ce qui représente plus de la moitié de la population.

« Les constructeurs construisent parfois plus de la moitié de leurs maisons dans les zones B2 et C. Nous craignons donc qu’une part de notre clientèle ne puisse plus bénéficier du PTZ dans ces zones, et qu’elle renonce donc à ses projets de maison neuve, selon Monsieur Laporte de Standing Construction.

PTZ en 2018
Un modèle de maison sur mesure de Standing Constructions

 

Cette mesure modifiant le PTZ en 2018 inquiète donc les professionnels, qui craignent que cette mesure restrictive enraye la croissance du marché de la maison individuelle.

Categories Actualités, Construire, Crédit immobilier, Financer, PTZ