Bien Construire Ma Future Maison

Chauffe-eau solaire : se chauffer avec le soleil

Quel est l’intérêt d’installer un chauffe-eau solaire dans une maison ? Dans un foyer, les besoins en eau chaude sont quotidiens et il est impensable de s’en passer. La production d’eau chaude sanitaire (ECS) consomme de l’eau mais aussi de l’énergie pour élever et maintenir la température. Pour éviter d’utiliser une énergie fossile, en ces temps où l’on est conscient qu’il est nécessaire de faire des économies d’énergie pour préserver la planète, il est possible d’utiliser des sources d’énergies renouvelables et disponibles gratuitement, comme le soleil, premier fournisseur de chaleur de notre planète.

Principe du chauffe eau solaire

Le chauffe-eau solaire est constitué de deux éléments principaux, des panneaux solaires thermiques reliés à un ballon d’eau chaude.

 

chauffe-eau solaire

 

Les panneaux solaires sont équipés de capteurs qui absorbent la chaleur et la retransmettent au fluide caloporteur, ainsi que de vitres pour créer un effet de serre et éviter les déperditions de chaleur.

Les panneaux solaires thermiques, en général installés sur le toit, captent les rayonnements solaires et les transforment en énergie thermique. La chaleur est alors transmise à un fluide caloporteur qui est conduit jusqu’au ballon d’eau. Les calories qu’il contient sont ensuite transmises à l’eau stockée dans le ballon et la chauffent.

Le liquide est alors froid et retourne vers les panneaux solaires pour se recharger en chaleur. Cette boucle se reproduit jusqu’à ce que l’eau atteigne la température souhaitée.

Le ballon conserve l’eau chaude plusieurs heures pour un usage à n’importe quelle heure, et pas forcément au moment où l’ensoleillement est le plus fort.

Une fois qu’il est vide, il se remplit à nouveau d’eau froide et le système se remet en marche.

Pour une utilisation optimale du chauffe-eau solaire, il faut que les panneaux soient situés sur une toiture exposée au Sud, avec une pente de 45°.

Pour que les panneaux profitent un maximum de l’ensoleillement, il faut veiller également à ce qu’il n’y ait pas d’ombre due à de la végétation par exemple. En général, il faut une surface de 3 à 5 m² de panneaux, même si plus l’ensoleillement annuel est fort et plus la surface nécessaire est réduite.

Jusqu’à 75% d’économies d’énergie

Le chauffe-eau solaire utilise les calories gratuites qu’apporte le soleil. Cela permet de ne pas ou peu consommer d’énergie fossile et donc une économie de près de 75% sur votre facture énergétique, soit des montants divisés par 4 !

« En effet, l’eau chaude sanitaire est essentiellement utilisée pour les besoins de la cuisine et de la salle de bain. Un chauffe eau solaire couvre facilement 50 à 60% de ces besoins quotidiens », explique Fabien Cuminal, de Pavillon Français.

chauffe-eau solaireLe constructeur Le Pavillon Français, qui propose des maisons haut de gamme sur mesure en région Île-de-France, est familier ce cet équipement, qui a un certain succès auprès de ses clients. En effet, la marque est engagée depuis plusieurs années dans une démarche environnementale, et d’ailleurs certifiée NF Habitat, garantissant ainsi des maisons dont le mode constructif, les équipements et le confort sont pensés dans le respect de l’environnement et dans un souci d’économie d’énergie.

 

chauffe-eau solaire
La maison Jupiter du Pavillon Français

 

« On conseille d’installer un ballon de 300 litres pour un foyer de 3 à 4 personnesL’installation coûte entre 5000 et 7000€. On considère que ce équipement fonctionne une vingtaine d’années, et qu’il est rentabilisé au bout de 5 à 10 ans selon les usages. Plus le système installé est adapté aux besoins du foyer, et plus la rentabilité est rapide, continue le directeur commercial de la marque. »

Cependant, même si un ballon d’eau chaude contribue à l’autonomie énergétique de votre maison, il est essentiel de mettre en place un système d’appoint, qui prend le relais notamment l’hiver ou lorsque l’ensoleillement n’est pas favorable.

Enfin, il est tout à fait possible de combiner le chauffe-eau solaire avec un chauffage au sol (plancher chauffant), pour encore plus d’économie et de confort. Les économies sont encore plus intéressantes, estimées à environ 50€ par mois.

 

chauffe-eau solaire

 

 

3 types d’installation selon vos besoins et vos moyens

Il existe 3 types de chauffe-eau solaire. Les constructeurs de maisons individuelles peuvent tout à fait faire installer un chauffe-eau solaire dans votre maison neuve si vous le leur demandez.

« Nous étudions les besoins et le budget de nos clients pour faire le meilleur choix, en fonction aussi de la zone dans laquelle ils font construire, et donc de l’ensoleillement moyen. »

Le chauffe-eau solaire à pompe électrique 

Le chauffe-eau à pompe électrique est le système le plus coûteux.

Il contient une pompe électrique déclenchée par un régulateur lorsque l’ensoleillement est suffisant pour que les capteurs peuvent fournir de la chaleur au ballon. C’est le système décrit sur le schéma en début d’article.

Le chauffe-eau solaire thermosiphon 

Le chauffe-eau thermosiphon est un équipement d’un très bon rapport qualité/prix, car il n’utilise pas de pompe électrique.

En revanche, son installation est complexe, car le ballon doit être placé en hauteur par rapport aux panneaux solaires. Le ballon est donc souvent logé dans les combles et les panneaux posés sur la partie basse de la toiture.

Le chauffe-eau solaire monobloc chauffe-eau solaire

Le principe du chauffe-eau monobloc est le même que celui du chauffe-eau thermosiphon, mais tout le système est d’un seul tenant, et les capteurs fixés sur le ballon

Le système peut ainsi être installé directement au sol, à l’extérieur, mais aussi sur le toit. Cette situation fait que la température est plus difficile à maintenir et la production d’énergie plus importante.

Entretien d’un chauffe-eau solaire

Dans tous les cas et quelle que soit l’installation choisie, un chauffe-eau solaire nécessite un entretien régulier.

Il est indispensable de nettoyer régulièrement les panneaux solaires pour éviter que leur rendement en diminue.

Une vidange peut aussi être faite en cas d’hiver rigoureux, pour éviter le gel dans les canalisations.

« Par ailleurs, un contrôle de l’installation doit être effectué par un professionnel. N’hésitez pas à signer un contrat de maintenance pour assurer un contrôle tous les 3 à 5 ans« , conclut Fabien Cuminal.

chauffe-eau solaire
Une maison sur mesure signée Le Pavillon Français
Categories Actualités, Conseils pour faire construire, Construire, Energie, Solaire, Techniques et matériaux