Bien Construire Ma Future Maison

Délimiter les espaces de vie grâce aux cloisons

cloison

Bien que la surface d’une maison ait une grande importance, on parle très souvent du nombre de pièces qui la composent. Cuisine, salle de bain, salon ou encore chambres, chaque pièce, chaque espace a sa propre fonctionnalité. Et c’est grâce aux cloisons qu’il est possible de délimiter vos différents espaces de vie. Il existe aujourd’hui de nombreuses possibilités de cloisons intérieures, de la plus classique, comme le mur en placo-plâtre, à la plus moderne, comme la verrière.

La cloison sépare mais n’est pas porteuse

Bien qu’elles puissent paraître similaires visuellement, les cloisons sont des murs mais non porteurs. Les murs porteurs, au delà de supporter leur propre poids, vont également supporter d’autres charges structurelles, comme un étage ou la toiture.

Tous les murs extérieurs sont porteurs, ce qui n’est pas le cas des murs intérieurs.

A l’intérieur, la majorité des murs permettent avant tout de diviser l’espace intérieur. On parle alors de « cloison de distribution », car il s’agit de murs plus fins, plus légers ne pouvant supporter que leur propre poids. L’emprise au sol est aussi moins importante pour une cloison que pour un mur porteur.

Il est bon à savoir qu’une cloison peut être démolie à tout instant pour réunir deux espaces de vie. Cette démarche est plus compliquée lorsque le mur est porteur.

Quel matériau pour ma cloison ?

Les cloisons de distribution servent donc à délimiter les espaces et à fixer les dimensions de vos pièces. Elles seront faites de différents matériaux en fonction de l’usage que vous en aurez.

Il existe deux grands types de cloison :

  • la cloison sèche,
  • la cloison en matériaux humides dite aussi « cloison pleine« .

Leurs différences résident dans leur performance en termes

  • d’isolation thermique,
  • d’isolation phonique,
  • de résistance au feu,
  • ou de transparence, certaines laissant passer la lumière naturelle, d’autres non.

La cloison humide

Ce typê de cloison, comme la brique plâtrière ou le carreau de plâtre, est plutôt contraignant, car elle doit être assemblée sur place et nécessite l’utilisation de ciment ou de mortier-colle.

La cloison sèche

Les cloisons sèches se déclinent en de nombreuses versions, pour tous les usages et tous les goûts, pour tous les usages.

Les cloisons sèches en placoplâtre, ou BA13

Ce sont les plus répandues aujourd’hui. Leur installation se fait facilement: les cloisons sont emboitée sur des rails.

Ce type de cloison permet d’y loger et donc de cacher facilement toutes les gaines électriques, et peut également être renforcé par un isolant si besoin.

Les cloisons sèches en carreaux de plâtre

Là aussi, l’installation est très simple : il suffit d’empiler plusieurs élements pour former une cloison très résistante.

Cependant, bien que performantes, ces cloisons restent assez lourdes et leur emprise au sol est plutôt importante par rapport aux cloisons en BA13.

Les cloisons sèches en panneaux alvéolaires

Ce type de cloison est moins performant, c’est celui qui est connu comme le « mur en carton »,.mais peut être utile dans certaines configurations.

Les closions sèches en panneaux alvéaloires sont très légères, mais leur isolation phonique est très faible.

Les cloisons sèches en verre 

Constutuée de briques de verre ou d’une verrière industrielle, ce type de cloison permet de délimiter l’espace sans forcément fermer la pièce. La lumière naturelle peut passer et l’espace semble ouvert sur une autre pièce.

Plus cher à l’achat que les autres types de cloisons, le rendu est magnifique.

L’intimité ne permet pas de mettre des cloisons en verre partout. Toutefois, il existe aujourd’hui des plaques de verre qui s’opacifient à la demande.

Et la cloison mobile ?

Si la majorité des cloisons d’une maison sont fixes, il est tout à fait possible d’envisager à posteriori l’installation de cloisons mobiles comme une cloison japonaise, une claustra ou encore une cloison coulissante, dite « à galandage ». De quoi moduler votre espace en fonction de vos envies.

claustra

Si la majorité des cloisons d’une maison sont fixes, il est tout à fait possible d’envisager à posteriori l’installation de cloisons mobiles.

Il en existe là aussi plusieurs types, très variés, pour toutes le spièces et toutes les utilisations.

Vous pouvez opter pour une cloison japonaise, une claustra ou encore une cloison coulissante, dite « à galandage ».

De quoi moduler votre espace en fonction de vos envies.

N’hésitez pas à vous renseigner auprès de votre constructeur pour connaître et identifier les différentes cloisons de votre maison. Cela pourra vous être utile, notamment lorsque vous souhaiterez accrocher des éléments plus ou moins lourds sur vos murs.

Categories Actualités, Conseils pour faire construire, Construire, Décoration, Techniques et matériaux