Bien Construire Ma Future Maison

Bien éclairer les combles aménagés

éclairer les combles aménagésAménager ses combles permet d’augmenter la surface habitable et apporte une plus-value à votre maison. La création de pièces supplémentaires nécessite la création de fenêtres afin que la lumière naturelle traverse chambres, salle de bain et autres surfaces habitées. Il existe plusieurs solutions pour éclairer les combles aménagés.

Eclairer les combles aménagés pour faire entrer la lumière naturelle

Une surface habitée doit obligatoirement comporter des ouvertures pour laisser entrer la lumière naturelle. Qu’il s’agisse du confort quotidien ou tout simplement de limiter les consommations en énergie, la lumière naturelle est indispensable.

éclairer les combles aménagésLa RT 2012, la réglementation thermique en vigueur, dont il est obligatoire de respecter les exigences, impose que 17% de la surface habitable au minimum soit vitrée. Cette exigence permet aussi de déterminer la grandeur et le nombre de fenêtres à prévoir dans vos combles.

La lucarne, esthétique mais plutôt rare

La lucarne, également appelée chien-assis, est un choix peu courant pour faire entrer la lumière naturelle dans les combles. Elle apporte un certain cachet à la toiture, mais c’est un choix assez coûteux.

éclairer les combles aménagésIl s’agit tout simplement de fenêtres classiques, à simple ou double battants, qui forment une sorte d’excroissance sur la toiture.

Les fenêtres sont donc verticales et permettent une vue vers l’extérieur quelle que soit la position où vous vous trouvez dans la pièce.

La lucarne doit être installée entre deux joues maçonnées, et ne convient pas aux toitures dont la pente est inférieure à 30°.

40% de lumière en plus avec la fenêtre de toit

Quelle que soit la pente de la toiture, de 15° à 90°, il est toujours possible d’installer une fenêtre de toit. C’est d’ailleurs l’ouverture la plus couramment choisie pour éclairer les combles aménagés.

éclairer les combles aménagésElle peut être installée de manière classique, c’est à dire dépasser de 6 à 8 cm de la toiture, ou bien encastrée. Cette dernière solution est la meilleure puisqu’elle limite les ponts thermiques et permet donc une meilleure isolation.

En plus d’être la solution la moins chère, la fenêtre de toit permet de gagner 40% de lumière en plus par rapport à la lucarne, car elle est placée en hauteur. Plus elle est haute, plus elle apporte de la lumière dans la pièce.

De même, plusieurs petites fenêtres apportent plus de lumière qu’une seule et grande fenêtre. Il n’est donc pas nécessaire d’investir dans de grandes ouvertures. Les modèles disponibles sur le marché sont multiples et s’adaptent facilement à l’esthétique de la maison.

Matériaux, type d’ouverture, isolation

Bois, PVC ou aluminium sont les principaux matériaux des fenêtres de toit. Ils permettent une bonne isolation thermique et phonique, l’aluminium étant le moins isolant.

Prévoir le rôle et l’équipement de chaque pièce permet de choisir quel type d’ouverture il vous faut. Il en existe trois différentes :

  • combles aménagésOuverture par projection : le bas de la fenêtre s’ouvre vers l’extérieur.
  • Ouverture latérale : la fenêtre est poussée vers l’extérieur.
  • Ouverture par rotation : on tire le haut vers le bas puis on fait pivoter la fenêtre. Ce système prend de la place et n’est pas très conseillé pour des combles aménagés.

Quelque soit le type de fenêtre choisi, l’isolation thermique et phonique est indispensable. Idéalement, privilégiez le double vitrage avec un filtre teinté pour filtrer les rayons UV l’été. Une pièce sous toiture avec une mauvaise isolation peut rapidement être invivable.

Pour aller plus loin, Bien choisir ses fenêtres de toit

 

Categories Actualités, Conseils pour faire construire, Construire, Techniques et matériaux