Bien Construire Ma Future Maison

Un jardin, plus d’espace… une envie de maison !

envie de maisonEn 2020, la crise sanitaire a suscité de nouvelles attentes chez les accédants à la propriété. Nombreux sont les acquéreurs qui expriment leur besoin d’un jardin, de plus d’espace, bref, une envie de maison. Le confinement et le télétravail ont ouvert de nouvelles possibilité et renforcé des aspirations déjà présentes. Le marché de la maison individuelle, qui a subi un recul ces deux dernières années, semble trouver un regain d’intérêt et d’activité, et pas seulement dans les secteurs les plus urbanisés.

Le marché de la maison individuelle

Pour la maison individuelle en secteur diffus, la période n’est pas facile. En 2019, le redressement (+ 5,1 %), a à peine compensé la chute des ventes de 2018 (- 11 %, soit 15 000 maisons par rapport à l’année précédente).

Habitué aux crises successives depuis quinze ans, le secteur de la maison individuelle a cependant particulièrement souffert en 2020 en raison de la crise sanitaire : les permis de construire ont plongé et le marché a dévissé de 8,5 %, affichant seulement 114 900 ventes !

Cela dit, la maison individuelle résiste et l’attentisme n’est pas de mise. Les tendances ont changé avec l’accentuation du confinement et le développement du télétravail.

Une envie de maison…

Les couples, en particulier les plus jeunes, envisagent une possibilité d’amélioration de leur cadre de vie, souhaitant pour beaucoup d’entre eux quitter leur logements trop petits voire exigus au cœur des villes pour une maison à la campagne, dotée d’un terrain, au calme, pour organiser leur espace et prendre du recul.

Ces choix ne témoignent pas seulement d’une prise de conscience écologique ou environnementale, mais en raison du confinement qu’ils ont vécu, les futurs acquéreurs ont de nouvelles priorités. Le télétravail, par exemple, leur a fait prendre conscience de l’importance des distances, de la proximité du travail, des désagréments liés aux transports.

La plupart des constructeurs constatent cette évolution des critères d’achat, marqués par le confinement.

maisons sésame« Cette envie de s’éloigner de la ville concerne une part importante des cleints qui viennent à notre rencontre avec un projet d’achat », souligne Flavie Ferreira, responsable Marketing et communication de Maisons Sésame.

« Nous enregistrons des demandes records depuis la fin du deuxième confinement. La plupart veulent changer de mode de vie, souhaitent vivre à la campagne dans une commune de moins de 10 000 habitants ».

envie de maison
Le modèle Péridot de Maisons Sésame

Les professionnels encouragent les aides aux primo-accédants et la réforme du CCMI

Les professionnels restent attentifs en 2021. Le Pôle Habitat FFB, en particulier, propose de nombreuses mesures pour simplifier et accélérer les procédures d’urbanisme, jugeant les délais d’instruction beaucoup trop longs, ce qui est évident.

Lors de sa Convention nationale 2020, le Pôle Habitat FFB s’est penché sur l’histoire et les enjeux du CCMI, faisant des propositions pour le rendre plus conforme aux attentes et aux enjeux actuels.

 

 

La FFB, dans sa note intitulée « Bilan 2020 prévisions 2021« ,  propose également de soutenir les primo-accédants en instaurant un crédit d’impôt de 40 % sur les annuités d’emprunt pendant les 5 premières années du prêt.

Ces propositions vont dans le bon sens et devraient participer à cette reprise d’après confinement, confortant l’envie des primo-accédants de devenir propriétaires et permettre un rebond des ventes en 2021.

« Les jeunes couples ne veulent plus vivre en appartement, l’extérieur les attirent et le télétravail pèse lourd dans leurs demandes », confirme Flavie Ferreira.

 

 

Categories Actualités, Conseils pour faire construire, Construire, Financer