Bien Construire Ma Future Maison

Végétalisation des toits, rien que pour l’esthétique ?

végétalisationC’est joli, c’est vert, et cela améliore l’esthétique de la maison, mais hormis cela, quelles sont les avantages de la végétalisation d’un toit, d’un toit-terrasse ou bien encore d’un mur ? 

Quelles sont les bénéfices et contraintes pour créer une toiture végétalisée ? Peut-on le faire soi-même ?

 

Réussir sa végétalisation de toiture

Pour débuter un projet de toiture végétalisée, il est nécessaire de s’assurer au préalable que le toit peut recevoir le dispositif de végétalisation.

Notamment le toit doit pouvoir supporter le poids de la végétalisation à saturation d’eau, c’est-à-dire le poids maximal que représente la couche végétale avec toutes les autres charges et en particulier la neige ou la gestion des pluies et orages.

Avec 10 cm de substrat, une installation pèse ainsi en moyenne environ 120kg/m², ce qui n’est pas très important pour une bonne toiture.

Une toiture vieillissante peut cependant être un frein.

Enfin le toit doit être plat ou à faible pente.

Végétaliser une toiture ne doit produire aucun dommage sur l’étanchéité d’où l’importance de faire appel à des spécialistes.

Une autre solution est de faire soi-même en vérifiant que le système est bien adapté à sa toiture.

Il existe beaucoup de types de membrane anti-racinaires qui peuvent contenir un produit désherbant ou fonctionnent mécaniquement (membranes liner, bac acier double peau, plaque ondulée en fibrociment, membrane végétale ou membrane bitumée ..etc..).

végétalisation
La ville la plus végétalisée au monde, Bâle.

La végétalisation, oui mais pour quels bénéfices ?

Lorsque l’on dispose d’une végétalisation de toiture bien faite, avec 8 à 10 cm de substrat à minima, il existe alors de nombreux avantages :

 

  • Bien sûr le cadre de vie est agréable et valorisé.
  • La couche de substrat va procurer une isolation thermique et phonique (réduction des bruits aériens)  et une inertie appréciable tant en hiver qu’en été. Cette inertie réduit et ralentit la pénétration de la chaleur en été, ce qui est bien utile notamment en épisode de fortes chaleurs ou canicule, et en hiver améliore l’isolation.
  • La couche permet aussi de réguler les précipitations pluvieuses
  • La durabilité de la toiture est augmentée car elle est davantage protégée par cette couche supplémentaire.
  • L’impact sur la valeur foncière est positif avec un gain moyen de 10%, car avoir un visuel végétal fait prendre de la valeur à un logement, à tout un quartier même. Certaines villes poussent en ce sens, à l’étranger, mais aussi en France (aide en Île-de-France par exemple)
  • Confort d’été et réduction des îlots thermiques : un toit goudronné en été monte jusqu’à 80°C et un toit en zinc jusqu’à 110°C et rayonnent cette chaleur. Les plantes, quant à elles, captent les calories et rafraîchissent l’air. A Toronto au Canada, 10% de toiture végétalisée sur la ville diminuerait la température ambiante en été de 2 à 3°C. Et 2 à 3 °C de gagnés dans le bâtiment se sont 10 à 20% d’économies d’énergie. C’est de même en Île-de-France (cf. l’étude Meteofrance pour détails)
  • Biodiversité : la végétalisation offre aux insectes, oiseaux et pollinisateurs un véritable espace de jeu … où chacun sait trouver sa place

Exemple de végétalisation à faire soi-même

Soprema, fort de son expérience de plus de 30 ans en végétalisation et de son leadership en solutions d’étanchéité de toiture, offre des solutions de végétalisation adaptées dont une solution prête à poser soi-même, pour des toitures plates ou en pente (maxi 20%), adaptées au toit en support béton ou bois.

Pour les particuliers, la société a développé un concept breveté (Toundrabox) de caissettes de végétalisation composées de 50 espèces florales et végétales préselectionnées, avec des floraisons annuelles ou bi-annuelles.

 

cassette-vegetalisation-toundrabox-soprema

 

Les plantes sont vivaces et s’auto-régulent en eau grâce au fort pouvoir de rétention du substrat spécifiquement choisi par Soprema. Les plantes se renouvellent ainsi d’année en année sans intervention.

Préalablement il est nécessaire de vérifier que le toit autorise cette pose, et de mettre en place une sous-couche anti-racinaire pour le toit et les relevés / bords de toiture.

Pour un temps de pose estimé à moins de 2 heures pour environ 20 m2.

Quelques exemples de réalisation toiture végétalisées.

Nul doute qu’avec les épisodes de fortes chaleurs ou de précipitations excessives qui s’accentuent, ce type de solution n’est plus un must mais va devenir de plus en plus courante.

Nous vous donnerons d’autres exemples dans un contexte de construction de maison individuelle avec un second article. A suivre donc.

 

Categories Actualités, Conseils pour faire construire, Construire, Décoration, Styles et architectures