Bien Construire Ma Future Maison

Choisir son prêt immobilier

Voici quelques conseils pour choisir son prêt immobilier.

Faire construire sa maison implique de pouvoir financer un gros projet. Il est possible que vous ayez déjà les fonds suffisants pour faire construire votre maison sans avoir besoin de demander un crédit, mais dans la majorité des cas, l’aide de la banque est nécessaire. Il existe plusieurs types de crédit immobilier en fonction de votre situation, par exemple si vous avez un apport ou non. Voici quelques conseils pour choisir son prêt immobilier.

Choisir son prêt immobilier : un crédit adapté à votre situation

Aujourd’hui les banques peuvent vous proposer quatre types de prêts immobiliers en fonction de la nature de votre projet.

Faire construire sa maison implique de pouvoir financer un gros projet. Il est possible que vous ayez déjà les fonds suffisants pour faire construire votre maison sans avoir besoin de demander un crédit, mais dans la majorité des cas, l'aide de la banque est nécessaire. Il existe plusieurs types de crédit immobilier en fonction de votre situation, par exemple si vous avez un apport ou non. Voici quelques conseils pour choisir son prêt immobilier.

En effet, le crédit accordé par la banque ne sera pas le même si vous financez tout le projet ou simplement une partie suite à la vente d’un premier bien. Ou encore si vous êtes en location au moment de la construction et que vous ne pouvez pas vous permettre de cumuler loyer et remboursement du prêt.

En effet, le crédit accordé par la banque ne sera pas le même si vous financez tout le projet ou simplement une partie suite à la vente d’un premier bien. Ou encore si vous êtes en location au moment de la construction et que vous ne pouvez pas vous permettre de cumuler loyer et remboursement du prêt.

Choisisr son prêt immobilier suppose donc de trouver celui qui vous convient parmi les crédits existants, en fonction de votre situation :

Le prêt amortissable

Principal crédit utilisé, le prêt amortissable prévoit le remboursement du capital et des intérêts chaque mois, sachant que les premières années, ce sont majoritairement les intérêts qui sont remboursables.

En fonction de votre capacité de remboursement, vous pourrez donc adapter la durée de remboursement, sachant qu’augmenter la durée du prêt rend votre crédit plus cher. Mais vous pouvez alors baisser vos mensualités.

Le prêt in fine

Le prêt in fine est un prêt un peu particulier puisqu’au lieu de payer le capital plus les intérêts tous les mois, vous remboursez tous les mois les intérêts et l’assurance tous les mois. Le capital est lui remboursé dans son intégralité à la fin du prêt.

Le prêt relais

En effet, le crédit accordé par la banque ne sera pas le même si vous financez tout le projet ou simplement une partie suite à la vente d'un premier bien. Ou encore si vous êtes en location au moment de la construction et que vous ne pouvez pas vous permettre de cumuler loyer et remboursement du prêt.

Le prêt relais ne peut être utilisé que si vous avez besoin d’un prêt immobilier sans que votre premier bien soit vendu.

Il peut être mis en place pour une durée limitée, seulement 1 voire 2 ans. Le remboursement de ce crédit est donc décalé et pourra débuter lorsque le premier bien sera vendu.

Les prêts réglementaires

Les prêts réglementaires sont divers, en fonction de votre situation personnelle, professionnelle, etc.

Par exemple, on trouve:

Ces différents prêts sont disponibles selon certains critères et subventionnés par l’État.

Les éléments à comparer pour choisir votre banque

Une fois que vous avez identifié le type de prêt dont vous avez besoin, vous pouvez choisir votre prêt immobilier en fonction de la banque et des conditions d’emprunt qu’elles vous propose.

Plusieurs critères sont à comparer pour que vous puissiez bénéficier du prêt le plus intéressant :

choisir son prêt immobilier
  • Le taux, notamment voir à combien il s’élève, s’il est fixe ou variable. Au final, pensez à regarder combien vous coûtera au total le prêt proposé.
  • Le taux effectif global, c’est à dire le coût de tous les petits frais annexes comme les frais de dossier ou encore les frais liés aux différentes assurances et garanties.
  • La durée du prêt proposé, qui peut aller jusqu’à 30 ans.
  • La possibilité ou non d’emprunter sans apport.
Catégories Actualités, Conseils pour faire construire, Construire, Crédit immobilier, Financer