Bien Construire Ma Future Maison

Choisir ses fenêtres avant la construction

Lorsque l’on fait construire une maison neuve, choisir ses fenêtres n’est pas une question annexe. En effet, le choix du type de fenêtre et du type de vitrage est déterminant pour le confort intérieur et pour faire des économies énergétiques.

La RT 2012 impose pour la première fois un quota de parois vitrées lors de la construction d’une maison neuve. Cette réglementation exige ainsi qu’1/6e de la totalité des parois soit vitré, car les parois vitrées, autrement dit les fenêtres, fenêtres de toit, portes-fenêtres et autres baies vitrées jouent un rôle essentiel dans la performance énergétique globale du bâti.

Profiter de la lumière naturelle au maximum

De manière instinctive, on cherche toujours à profiter de la lumière naturelle au maximum. Autrefois, les ouvertures étaient limitées, car souvent synonyme de perte de chaleur ou au contraire de trop de chaleur l’été dans certaines régions. Mais avec l’évolution de la performance des vitrages et des menuiseries, il a été possible d’élargir de plus en plus les ouvertures et de privilégier les grandes fenêtres et baies vitrées, explique Xavier Chain, responsable de Maisons Belles Demeures.

Pour exemple, le modèle Vaisseau de Maisons Belle demeures, qui fait la part belle aux larges ouvertures, avec différents types et formats de fenêtres, adaptés à l’architecture et aux différentes pièces de la maison.

 

choisir ses fenêtres   choisir ses fenêtres

 

En plus de participer à la performance énergétique de la maison, la lumière naturelle apporte aux usagers un confort inégalé. D’où l’importance de bien choisir la taille, le type et le vitrage de sa fenêtre en fonction de chaque pièce.

Chaque pièce à sa fenêtre adaptée

« Il existe actuellement sur le marché autant de possibilités de fenêtres que d’envies. Q’elle soit classique, oscillo-battante ou encore coulissante, dans tous les cas, ce large choix permet d’adapter sa fenêtre à son mode de vie, à l’usage de la pièce et à son orientation », poursuit Xavier Chain.

Il est préférable par exemple d’opter pour de grandes baies et fenêtres dans les pièces à vivre, et de limiter les ouvertures dans les pièces orientées au Nord.

choisir ses fenêtresGrâce aux évolutions des menuiseries, il est possible d’harmoniser ses fenêtres avec son intérieur : on trouve de fenêtres en bois, en aluminium, en PVC ou encore mixte bois/aluminium… de quoi choisir des fenêtres performantes ET esthétiques.
Il est primordial de bien choisir ses fenêtres, leur type et leur vitrage et de bien déterminer leur emplacement dès la confection des plans et de la construction de la maison.

Opter pour de grandes baies dans les pièces à vivre

Les fenêtres sont en effet responsables de 10 à 15 % des déperditions thermiques.

choisir ses fenêtres

 

En termes de construction, il est donc essentiel que les fenêtres créent une continuité avec les murs. L’étanchéité à l’eau et à l’air est à bien prendre en compte lors de leur pose.

Il faut également savoir que les fenêtres sont désormais isolantes. Et pour participer au mieux à la performance globale de la maison, il est conseillé d’opter pour des grandes baies vitrées plutôt que pour plusieurs petites fenêtres, qui augmentent la quantité de menuiseries et donc les faiblesses liées à l’isolation. Car les menuiseries occasionnent souvent des ponts thermiques, même si des améliorations ont été faites.

Autre argument, et non des moindres, plus il y a de surface vitrée sur la fenêtre et plus elle captera d’énergie.

Du simple au triple vitrage

La norme en construction neuve, qui a pour obligation de suivre la RT 2012, est de mettre au minimum du double vitrage.

L’avantage, c’est que le double vitrage permet de diminuer de 30 à 40% les déperditions d’énergie par rapport à du simple vitrage.

Il existe plusieurs types de double vitrage, comme le double vitrage peu émissif et le vitrage à isolation renforcée (VIR), ce dernier étant plus performant car la lame d’air est remplacée par des gaz rares comme l’argon par exemple.

Il est également possible d’installer des menuiseries à triple vitrage. Plus souvent installé dans les maisons passives, le triple vitrage réduit considérablement les ponts thermiques. Il est peu utilisé car encore un peu cher par rapport au double vitrage, mais il peut être intéressant de s’y attarder dans les régions très froides pour diminuer la consommation d’énergie et donc ses factures.

choisir ses fenêtres
©tendances-travaux.fr

 

Les menuiseries/vitrages représentent environ 7% du montant total de la construction, il est donc important de bien les choisir au moment de la construction de la maison afin de garantir confort et économie sur du long terme.

 

 

Categories Actualités, Chauffage, Construire, Energie, Maison Ecologique, Règlementations, Styles et architectures, Techniques et matériaux