Bien Construire Ma Future Maison

Construire sa maison en zone sismique

construire sa maison en zone sismiqueConstruire sa maison en zone sismique, c’est possible, mais en prenant un certain nombre de précautions. En effet, si le système constructif choisi pour votre votre maison dépend bien évidement de vos envies, de votre budget, il l’est aussi fonction de la zone géographique dans laquelle vous vous trouvez. Certaines régions sont classées zone à risque sismique plus ou moins faible, et il est essentiel de prendre en compte cette particularité, tant pour la solidité et la pérénité de votre maison que pour votre propre sécurité. 

Construire sa maison en zone sismique : un séisme peut avoir des conséquences parfois graves

En France, la majorité des départements ne sont pas classés dans la catégorie des zones à fort risque sismique. Toutefois certains départements, notamment dans le Sud-Est et dans le Sud Ouest, près des chaînes montagneuses, connaissent un risque de séisme plus élévé qu’ailleurs. Et certains départements d’outre-mer tels que la Guadeloupe, la Martinique ou la Réunion sont classés comme zones à risque très élevé.

construire sa maison en zone sismique

Avant de faire construire votre maison, il est donc important de vous renseigner sur le classement de votre zone géographique. Les départements sont classés entre 1 et 5 en fonction du risque, 1 étant un risque très faible et 5 un risque très élevé. 

A partir du risque moyen, les constructions doivent être édifiées en respectant les règles parasismiques, régies par l’Eurocode 8 depuis 2010.

Pour ce type de construction, l’objectif des ces normes est principalement de limiter au maximum le danger pour les occupants, le risque premier lors d’un séisme étant l’effondrement du bâtiment.

En plus, lorsque le séisme est moyen, construire selon les règles parasismiques  permet de limiter les dégâts sur les ouvrages, et donc limiter les conséquences financières importantes qui peuvent en découler. 

Bien penser son projet de maison en zone sismique

Avant de commencer toute construction, il est important de vérifier la zone sismique, mais aussi de faire réaliser une étude de sol afin d’adapter votre construction.

construire sa maison en zone sismiqueLors d’un séisme, le sol bouge et le but est que le bâtiment puisse bouger en même temps que le sol en évitant qu’il s’effondre ou se fissure.

La forme cubique est la meilleure option architecturale pour une zone sismique puisqu’elle est simple de mise en œuvre et qu’elle limite les coûts de construction.

Afin de limiter au maximum les dégâts, certaines zones sont à éviter, notamment les terrains sur des reliefs, les ruptures de pente ou encore les zones de limite entre sol rocheux et sol mou.

Intégrer les règles parasismiques dès le projet de construction

Pour faire construire sa maison en zone sismique, plusieurs règles sont à respecter, qui concernent plusieurs éléments de votre future maison.

Les fondations

En zone à riqsque sismique, les fondations doivent être adaptées à l’étude de sol et être à au moins 1,50 m de profondeur pour éviter les fissures.

En complément, les poteaux doivent être renforcés par ajout de ferraillage en acier

La façade

Si votre maison possède une façade de plus de 16 mètres, elle ne pourra être construite en un seul bloc. Il faudra construire plusieurs blocs séparés par un joint de dilatation.

construire sa maison en zone sismique

La structure

Une armature en acier doit assurer la liaison entre les poutres et les poteaux et entre les murs et les planchers. Un contreventement horizontal et vertical est également obligatoire. 

Les éléments non structuraux

Il s’agit par exemple des cheminées. Ces éléments doivent être adaptés, dimensionnés et maintenus selon les règles indiquées.

Contrôle technique

Dans certains cas, un contrôle technique est obligatoire.

Il inclut dans un premier temps une attestation à joindre à la demande de permis de construire pour indiquer la prise en compte des règles parasismiques dans le projet de construction.

Et en fin de construction, une attestation est à joindre à la déclaration d’achèvement, prouvant que le maître d’ouvrage a bien pris en compte les avis du contrôleur technique dans votre construction.

 

Categories Actualités, Conseils pour faire construire, Construire, Techniques et matériaux