Bien Construire Ma Future Maison

Faire des économies d’énergie avec la VMC double flux

L’instaVMC double fluxllation d’un système de ventilation est obligatoire dans une maison neuve. En évacuant l’air vicié et en le remplaçant par de l’air neuf de manière régulière, il contribue à votre santé et améliore la qualité de l’air intérieur. En installant une ventilation mécanique contrôlée (VMC) simple flux, on va régler le débit d’air que l’on souhaite extraire et souffler. En installant une VMC double flux, on va en plus contribuer à diminuer sa facture énergétique. Comment ?

VMC double flux : préchauffer l’air neuf grâce à l’air vicié

Le système de ventilation mécanique contrôlée (VMC) récupère l’air présent à l’extérieur pour le souffler vers l’intérieur, de manière à faire entrer de l’air neuf dans votre foyer.

Cependant, l’air extérieur n’est pas toujours à une température douce. En plein hiver notamment, l’air extérieur peut facilement atteindre des températures en dessous de 0°C.

La VMC double flux permet, à l’aide d’un échangeur, de récupérer les calories de l’air intérieur pour les transférer à l’air neuf insufflé. Ainsi, l’air entrant gagne plusieurs degrés, ce qui permet d’éviter la sensation d’air froid que peut donner la VMC simple flux.

Principe de fonctionnement de la VMC double flux

La VMC double flux est composée d’un échangeur, placé généralement dans un caisson dans les combles, qui doivent absolument être isolés, ainsi que deux circuits de circulation d’air.

VMC double flux

  • Un premier circuit qui récupère l’air vicié dans les pièces de humides (WC, salle de bain, cellier…).
  • Et un second circuit qui insuffle l’air neuf chauffé dans les pièces de vie (salon, chambres, bureau…).

VMC double fluxLa VMC double flux doit être dimensionnée pièce par pièce afin de gérer le débit en fonction des besoins. Chaque pièce est dotée d’une bouche d’aération qui aspirera ou insufflera de l’air en fonction de l’utilisation de celle-ci.

Les prises d’entrée et de sortie d’air sont généralement prévues en toiture.

Conseils pour installer une VMC double flux dans une maison neuve

VMC double fluxIl est préférable de songer à l’installation d’une VMC double flux en amont de la construction, puisque les circuits d’aération, composés de gaines, doivent être installés sous la toiture. Celles-ci doivent impérativement être calorifugées, pour éviter la condensation et donc la formation de moisissures, très nocives pour la santé.

Avec une VMC double flux, contrairement à la VMC simple flux, il n’est pas nécessaire de prévoir des bouches d’aération ouvertes en permanence sur les fenêtres.

N’oubliez pas d’isoler phoniquement votre installation, car le bruit émis par les ventilateurs peut être gênant au quotidien.

Gagner jusqu’à 20% sur votre facture énergétique avec la VMC double flux

VMC double fluxLes maisons neuves se doivent aujourd’hui de consommer le moins possible d’énergie, d’où l’importance de l’isolation. Mais d’autres factuers de déperditions existent, notamment liées au renouvellement de l’air. La perte de chaleur liée au renouvellement de l’air correspond à environ 20% des dépenses énergétiques.

A ce titre, la VMC double flux a plusieurs avantages certains :

  • Il n’y a aucune rupture dans l’isolation, avec des aérations dans chaque pièce, ce qui limite les déperiditions énergétiques.
  • L’air insufflé n’est jamais en dessous de 10°C. Cela permet donc de diminuer la consommation en chauffage, puisqu’il n’a pas besoin d’énergie pour chauffer l’air entrant.

L’installation d’une VMC double flux permet donc de gagner jusqu’à 20% de consommation énergétique.

Même si l’échangeur demande de l’électricité pour fonctionner, avec une VMC certifiée (idéalement NF205 ou Phi), la consommation reste raisonnable par rapport au bénéfice obtenu en terme de consommation pour le chauffage. 

Une installation soignée et un entretien régulier pour une VMC qui dure longtemps

VMC double fluxPour une meilleure durabilité de votre installation, il est conseillé de mettre des gaines rigides ou semi rigides.

Il aussi et surtout conseillé de faire procéder à un entretien régulier de votre installation. Voici quelqus conseils à ce sujet :

  • Placer votre VMC dans un endroit facilement accessible de manière à simplifier l’entretien.
  • Changer les filtres tous les 6 mois afin de ne pas forcer sur les ventilateurs, ce qui pourrait entraîner une surconsommation d’énergie.
  • Dépoussiérer régulièrement l’échangeur et les bouches d’aération.
  • Nettoyer les conduits tous les 10 ans.
Categories Actualités, Chauffage, Conseils pour faire construire, Construire, Energie, Maison Ecologique, Techniques et matériaux