Bien Construire Ma Future Maison

RE 2020, le choix de l’énergie positive

RE 2020

La réglementation thermique en vigueur, la RT 2012, est obligatoire pour toutes les constructions neuves. Elle est cependant vouée à évoluer, dans l’objectif de réduire les dépenses énergétiques et les gaz à effet de serre, aussi bien lors de la construction que lors de l’utilisation quotidienne. La prochaine réglementation thermique, la RE 2020, change de nom et durcit les exigences. La « réglementation environnementale » entrera en vigueur courant 2021. Si son contenu n’est pas encore définitivement fixé, un certain nombre de ses exigences sont déjà connues.

De la RT 2005 à RE 2020, réduire les consommations d’énergie

Le vœu d’émettre le moins possible de gaz à effet de serre et de maîtriser la consommation des énergies fossiles ne date pas d’hier, mais de 1974 et du premier choc pétrolier ! Depuis les années 80, les réglementations thermiques se sont succédées en instaurant chaque fois de nouveaux coefficients et de nouvelles mesures de façon à abaisser les consommations d’énergie, ces dernières ne devant pas dépasser certains seuils de référence. De nouveaux labels sont apparus au cours des années en complément.

En savoir plus sur les labels de la construction

SRE 2020uite au Grenelle de l’environnement, depuis le 1er janvier 2013, la RT 2012 est applicable pour tout projet de construction et cherche à limiter les impacts de la construction sur l’environnement.

Toujours actuelle, la RT 2012 impose aux bâtiments neufs de ne consommer, au maximum, que 50 KW/m2/an, soit 3 fois moins que ne l’exigeait la RT 2005. L’utilisation d’équipements de production d’énergie (chauffage, eau chaude, etc.) se doit donc d’être optimisée et l’utilisation d’au moins une source d’énergie renouvelable est indispensable.

Avec la RE 2020, à priori mise en oeuvre à partir de l’été 2021, la réalisation d’un habitat à énergie positive va devenir la règle. Le concept du BEPOS (Bâtiment à énergie positive) s’appliquera obligatoirement et les besoins énergétiques devront s’appuyer sur les exigences du label Effinergie +.

Du passif au positif : les obligations de la RE 2020

Des maisons passives

Avec la RE 2020, chaque maison se devra de répondre aux caractéristiques de performance énergétiques prévues : les constructions devront obligatoirement produire plus d’énergie qu’elles n’en consomment.

Pour parvenir à cet objectif, les bâtiments devront être moins énergivores et plus « propres », ce qui necessite des matériaux performants, le plus possible biosourcés et respectueux de l’environnement et une isolation particulièrement efficace.

Là aussi, le recours aux énergies renouvelables sera la règle, en particulier en ce qui concerne le chauffage, la ventilation, l’eau chaude, en privilégiant le salaire thermique, le photovoltaïque ou la biomasse.

maison passive

 

Le but de cette nouvelle réglementation, dans la lignée des précédentes, est de faire baisser l’impact carbone d’au moins 30% d’ici à 2030.

Pour en savoir plus sur les maisons passives ou positives

RE 2020, construire et se chauffer autrement

Ces exigences anticipent une transformation totale de l’acte de construire. Effectivement non seulement les constructeurs, mais toute la filière du bâtiment va être mobilisée.

Cette réglementation s’effectuera par étapes, mais déjà l’emploi de systèmes constructifs bas carbone est préconisé et une révolution est en route puisque la nouvelle réglementation environnementale interdit le chauffage au gaz.

Les alternatives ne manquent pas et sont déjà largement employées.

pompe a chaleurParmi les solutions les plus performantes et les plus employées dans les maisons neuves, on trouve notamment la pompe à chaleur (PAC), qu’elle soit aérothermique ou aquathermique.

L’objectif d’une pompe à chaleur est de chauffer sa maison en hiver et de la rafraichir en été en utilisant les calories présentes naturellement dans l’air, l’eau ou dans le sol.

En savoir plus sur la pompe à chaleur

 

re 2020Autre solution tout aussi naturelle et très avantageuse en termes d’économie d’énergie et de performance, le chauffage au bois.

Le choix d’un système de chauffage au bois est plus souhaitable qu’une installation électrique en termes de protection de l’environenment et d’efficacité. On pourra choisr de se chauffer avec notamment un poêle à bûches ou à pellets (granulés de bois).

Sachez toutefois que selon la configuration de votre maison et sa superficie, l’installation de chauffage d’appoint sera peut-être nécessaire.

En savoir plus sur le chauffage au bois

Les progrès technologiques permettent de disposer d’équipements de plus en plus performants, et de nombreux constructeurs les préconisent déjà, notamment parce que ces systèmes novateurs permettent aussi de faire des économies d’énergie et donc sur les factures.

Categories Actualités, Chauffage, Construire, Energie, Maison Ecologique, Règlementations